AccueilEditoileLe Silmo se fait 6000 amis Facebook

Le Silmo se fait 6000 amis Facebook

Nous en faisions état il y a quelques mois, Editoile a le privilège d’être mandatée par Comexposium pour développer la communauté en ligne du Silmo. Alors que l’édition 2012 du « Mondial de l’Optique » ouvre ses portes aujourd’hui à Paris du 4 au 7 octobre 2012, comment se porte cette communauté naissante d’opticiens et de créateurs ?

Cette « face de bouc » (Philippe Jamet) est arrivée cinquième au concours photo Silmo 2012

Début juin : 500 amis

Lancée début juin 2012, la communauté Link by Silmo a été développée conjointement sur un Twitter et Facebook, appuyée par un blog dédié et une puis deux chaînes vidéo en ligne (Vimeo et YouTube).

Déjà créée, la page Facebook comptait moins de 500 amis lorsque nous l’avons prise en main. Il y avait aussi un vieux profil qui n’était plus utilisé mais qui avait un peu moins de 1 000 amis. Nous avons décidé de transformer ce profil en page et de supprimer la page précédente (après plusieurs notifications aux fans).

Fin juillet : 1 000 amis

Nous avons alors commencé à animer la communauté en bilingue français/anglais, compte tenu de la forte présence d’étrangers au Silmo, avec de nombreuses publications de photos et vidéos.

L’événementiel pose d’emblée l’enjeu du contrôle de la montée en puissance : comment anticiper l’intérêt au fur et à mesure que se rapproche le salon ? Nous avons focalisé l’acquisition initiale sur deux phases de « calme » relatif en début d’été et à la rentrée, passant la barre symbolique des 5 000 amis à la mi-septembre 2012.

Mi-septembre : 5 000 amis

Nous avons ensuite, avec le soutien de notre client, mis en place un concours photo centré sur un onglet Facebook mais ouvert à Instagram et à la soumission d’images par courriel. Cet effort sur 10 jours, bien repris par la communauté existante, a drainé un millier de nouveaux amis pour la page et autant de votes pour les 42 photos reçues.

Début octobre : 6 000 amis

Le Silmo 2012 est donc désormais suivi de façon régulière par près de 1  300 personnes sur Twitter et Facebook. Son audience hebdomadaire moyenne est de 4 500-4 600 « amis ». La viralité de ses messages ne cesse de croître. Du fait de son statut préexistant de manifestation incontournable, il a, en adoptant les standards de la gestion de communauté en ligne, engendré un lien nouveau entre ses visiteurs. Un seul message a engendré plus de 17 interactions entre 6 utilisateurs.

La pratique du bilinguisme au sein d’une page Facebook unique reste complexe. Nous avons pratiqué des inversions de codes, faisant passer alternativement le français et l’anglais en priorité. L’enjeu évolutif de cette communauté reste malgré tout centré sur ce point. La consommation des contenus vidéo crées par les organisateurs, des interviews en français sans reprise en version anglaise, s’en ressent.

Ancien salarié à Editoile, agence webmarketing à Bordeaux (Gironde), spécialisée en référencement naturel, référencement payant, community management et formation continue.

Commentaires(11)

  • 4 octobre 2012, 16:21  Répondre

    A voir les statistiques de la page Facebook qui stipulent :
    – 1000+ fans acquis en 3 semaines ;
    – en moyenne un à 2 J’aime par publications ;
    – une ville principale Beyrouth, Liban…
    Il n’y a pas à dire, l’achat de fans à encore de belles heures à vivre. Attention au retour de bâton !

    • 4 octobre 2012, 17:31

      Soyons clairs : nous n’avons jamais « acheté de fans » à Editoile, car – comme vous le remarquez avec justesse – les risques sont trop grands. A quoi cela servirait-il donc de gonfler artificiellement une communauté destinée à une cible aussi précise ? Il y aurait certes beaucoup de fans, mais aucune interactivité sur la page.

      La clé du succès est plutôt à chercher dans la marque Silmo elle-même, qui est très connue par les professionnels de l’optique-lunetterie dans le monde entier. Ces derniers sont très actifs sur les réseaux sociaux. D’où leur adhésion rapide à la page Facebook.

      L’autre raison est à chercher dans l’animation même de cette page, appuyée sur la publication d’un grand nombre de visuels et le lancement d’un concours-photo juste avant l’ouverture du salon. Il n’y a même pas eu besoin de Facebook Ads.

      • 4 octobre 2012, 19:07

        Mais alors, pourquoi ne répondez-vous pas à:

        « en moyenne un à 2 J’aime par publications ;
        – une ville principale Beyrouth, Liban… »

        C’est quand même étrange non ?

      • 5 octobre 2012, 13:11

        La ville principale à Beyrouth signifie que vos fans ne sont qualifiés car, quoi qu’on en dise, Silmo vise une clientèle probablement mondiale mais je doute que leur stratégie marketing vise le marché libanais, si ?
        Le 14 septembre, on voit un bond dans les J’aime qui explosent littéralement. La faute au salon probablement vu que, au niveau des publications, c’est toujours le désert de l’interaction entre le 11 et le 14 voir après. La clé du succès n’existe pas dans votre stratégie. On voit clairement une augmentation régulière du nombre de likes sur une moyenne de 70 puis ce fameux bond qui ne s’explique pas, le fameux concours ayant commencé le 20 et le salon a commencé ce début de mois d’octobre. L’explosion des J’aime n’a donc rien de naturel.
        Besoin d’une autre preuve ? Aujourd’hui, la ville principale est Paris. Autant dire que, face au problème de signalement, il a fallu régler quelques détails pour faire revenir la crédibilité à son niveau optimum. En moins de 24 heures, la majorité des fans a changé de localisation ?
        Après, qu’on parle de jet de fiel ou autre, qu’importe. Les faits sont là et, bizarrement, ils penchent vers la théorie de l’achat mais je dois forcément me tromper. Ou pas.

  • 4 octobre 2012, 16:58  Répondre

    Ahaha spoted !

    • 5 octobre 2012, 10:45

      @Alexis :

      – concernant la moyenne des « J’aime » des publications, nous avons plus de 6 000 amis (6 181 au moment ou j’écris) sur la page qui sont, comme le précise Gabrielle Denis dans son précédent commentaire, très actifs et connectés sur les réseaux. Cela nous garantit un minimum d’interactions.

      – concernant la « ville principale Beyrouth, Liban… « , c’est faux. Beyrouth est effectivement présente mais on note également Tunis, Bogotá, Istanbul, etc. Je rappelle simplement que le Silmo est le salon MONDIAL de l’optique-lunetterie… Regardez la liste des partenaires de l’événement (http://www.silmoparis.com/Le-salon/Partenaires) : russes, chinois, norvégiens, etc.

      • 8 octobre 2012, 09:10

        Quand vous dites faux, vous voulez dire quoi en fait ? Que nous avons rêvé en voyant la ville principale à Beyrouth ? Parce que, jusqu’à preuve du contraire, c’était bien ce qui était indiqué le 4 octobre sur les statistiques publiques, juste avant que je n’en parle ici et que, le lendemain, la ville principale soit modifiée pour Paris (alors qu’il n’y a aucune interaction spécifique ces derniers jours).

        Maintenant, qu’on dise sur le Silmo est mondial, oui oui. Comme la page Facebook SilmoParis précise bien la cible de la communication, Paris ou, au plus, la France.

  • 5 octobre 2012, 12:30  Répondre

    En tant que CM en charge, je prends ce jet de fiel pour un compliment. 😎 plus sérieusement, les avis techniques et les suputations oiseuses peuvent être échangés en MP fautechaud@editoile.fr

  • 5 octobre 2012, 16:14  Répondre

    Vous exposez publiquement vos exploits de communication digitale, qui plus est sur une page ouverte aux commentaires. J’imagine que ce n’est pas uniquement pour que l’on dise « Bravo, ça c’est du community management performant ! ». J’imagine que ces commentaires seront supprimés car ça fait un peu tâche pour vos futurs clients en prospection.

    Les supputations ne sont pas oiseuses je trouve, votre réaction récente concernant la localisation principale montre bien que vous n’êtes pas à l’aise face aux faits accablants. Pour des prospects qui ne connaissent pas le métier, votre bilan concernant Silmo peut paraître louable, mais pour des professionnels du web comme nous on ne la fait pas.

    Je tiens à dire que Fred, je n’ai rien contre toi ou ton boulot. La majorité des CMs n’aiment pas l’achat de fans et j’imagine donc que tu as reçu des directives et des objectifs quantis et pas qualis. Mais la profession est de moins en moins crédible à cause de ce genre d’action et c’est pourquoi je me suis permis d’intervenir.

    Cordialement,

    Alexis.

  • 6 octobre 2012, 16:07  Répondre

    Bravo en tout cas pour ce développement. 6000 c’est un chiffre impressionnant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.