Sauver l'entreprise avec les CCI d'Aquitaine

Un blog pour sauver l’entreprise !

La CRCI (Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie) vient de mettre en ligne un site intitulé Sauver l’entreprise (http://sauverlentreprise.fr). Destiné aux chefs d’entreprise qui connaissent des difficultés économiques, ce site ressources propose de nombreux liens à cliquer et documents à télécharger concernant :

  • la gestion des ressources humaines
  • la relation avec les tiers (clients-fournisseurs, banques, services publics)
  • le tribunal de commerce
  • la protection du dirigeant
  • la gestion financière

Développé par l’agence Web Indixit à Mérignac, le site est en fait constitué de 5 blogs thématiques reliés entre eux via WordPress MU.

Site web Sauver l'entreprise
La page d’accueil du site web.

Le rôle de l’agence Editoile

L’agence Editoile a été chargée de relire, corriger et remettre en forme la totalité des contenus éditoriaux des 5 blogs en amont de leur publication au format Word. Mais aussi d’affiner l’arborescence (architecture et granularité de l’information) et le nommage des rubriques.

Un effort tout particulier a été fourni concernant l’accessibilité des nombreux liens et documents afin de mieux informer l’internaute sur les effets de ses clics. Par exemple, la nature (PDF ou DOC), le poids (en Ko) et la taille (en pages) ont été systématiquement ajoutés pour chaque document à télécharger.

En aval, après mise en ligne du site, Editoile a vérifié et corrigé l’intégration de toutes les pages, en intervenant régulièrement dans le code source, afin d’unifier la présentation (icônes, hiérarchisation des titres, etc.).

La rédaction web = un travail de fourmi

Un « travail de fourmi », pour reprendre les termes d’Arnaud Montégut, responsable du dossier à la CRCI Aquitaine !

Aller sur le blog Sauverlentreprise.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page