AccueilEditoileWelcome to The Machiiiiine !

Welcome to The Machiiiiine !

Evènementiel, presse, calibres courts, le pédigree de l’équipe Editoile nous porte à mettre l’accent sur la réactivité. Nous cherchions des solutions pour passer outre les contraintes rencontrées lors de nos missions de live-tweet et live-blogging (couverture web en temps réel d’événements), tout en étendant nos possibilités de captation vidéo. Le résultat de ce cahier des charges est si cubiste d’apparence que nous l’avons baptisé la « Machiiiiine » avec 5 « i », comme le cri d’angoisse que sa vue peut engendrer auprès de personnes sensibles.

iPad à la coque

De prime abord, c’est un « bête » iPad Mini qui se serait laissé pousser des poignées. La Machiiiiine est enchâssée dans une coque un peu spéciale. L’IOgrapher, c’est son nom, découle des besoins des agents immobiliers américains qui utilisent déjà depuis longtemps les terminaux mobiles pour capter des visites des biens qui leur sont confiés. Elle est adaptée à une technique de tournage walk and talk ou walkthrough qui veut que l’opérateur cadre et commente tout en déambulant. On peut, à cette fin, la doter d’un stabilisateur inférieur qui agit comme une quille et adoucit les mouvements.

On peut, et c’est encore plus utile, lui adjoindre une torche à LEDs autonome qui ajoute quelques centaines de lumens dans l’axe de prise de vue. Le gain effectif le plus remarquable par rapport à un APN reflex sur un rig est la capacité de l’iPad à publier des vidéos en différé immédiat (tournage puis publication directe) via son canal 3G. On filme et on poste dans la foulée sur un site web, sans transfert.

Installation de la Machiiiiine pour la WebTV de l'Université des entreprises

Un appareil « fait-tout » connecté

La Machiiiiine n’a pas de zoom mais sa focale fixe est, en l’espèce, un avantage : les vidéos sont plus compactes du fait même de leur décadrage modéré. De même, elle est particulièrement à l’aise pour produire rapidement des visuels « impactants » en termes de diffusion : timelapses, séquences courtes, habillages sont réalisés en quelques minutes et immédiatement diffusables. La taille modeste de l’écran permet d’opérer des montages cut en quelques secondes et réduit moins les capacités de la batterie qu’avec une tablette plein format.

Pour les entrevues, on dote la Machiiiiine de micros-cravate via un pont avec retour casque, ce qui permet de disposer d’une prise de son synchrone de qualité. Bien évidemment, c’est la capacité de conduire parallèlement la captation et la publication qui fait de cet outil hybride une vraie réponse. Vous en connaissez beaucoup des caméras sur lesquelles on peut ouvrir un TweetDeck ?

Velue et véloce mais spécialisée

On ne surprendra personne en concluant que cette Machiiiiine mérite d’être domptée. Elle ne remplace pas totalement les capacités de tournage conventionnelles mais leur oppose une alternative darwinienne, une approche axée sur la publication, en temps serré, de contenus variés avec un monitoring immédiat de leur diffusion. Elle va évoluer, apprendre le ralenti, les effets digitaux et, peut-être, disposer d’une application spécifique dédiée au live.

 

Ancien salarié à Editoile, agence webmarketing à Bordeaux (Gironde), spécialisée en référencement naturel, référencement payant, community management et formation continue.

Commentaires(2)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.