AccueilRéseaux sociauxJeux-concours : Facebook assouplit ses règles

Jeux-concours : Facebook assouplit ses règles

Les jeux-concours sur Facebook permettent aux marques notamment d’accroître très rapidement le nombre d’amis de leur page. Oui mais voilà : Facebook encadrait fortement toute mise en place de jeux-concours sur sa plate-forme par une série de règles, les guidelines, qui donnaient des cauchemars (et de la frustration) aux agences de webmarketing.

Tout cela est aujourd’hui de l’histoire ancienne puisque Facebook a profondément modifié ses règles. Qu’a-t-on le droit de faire désormais ? Est-ce la mort des agences spécialisées dans le développement d’applications de jeux ? Editoile vous propose de faire le point !

Ce qui change

Jusqu’à présent, Facebook interdisait d’utiliser la timeline (flux d’actus de la page) pour un jeu-concours. Tout devait se faire via une application dédiée hébergée dans un onglet de la page. En conséquence, il était également prohibé de se servir des 3 fonctions propres à un post : le like, le commentaire et la partage. Maintenant, tout a changé… Ou presque :

  • la participation à un jeu peut être fondée sur l’envoi d’un message privé, la publication d’un post, d’un commentaire ou un like
  • les boutons « like » peuvent être utilisés comme mécanisme de vote. La marque devra alors effectuer un tirage au sort parmi les utilisateurs ayant aimé une publication sauf s’il s’agit d’un jeu de rapidité

A noter : il n’est pas possible de demander aux utilisateurs de se tagger dans une vidéo ou sur une photo pour participer à un jeu-concours.

Et pourquoi ce changement ?

Du côté de Facebook, les choses sont claires quand vous publiez sur une page : si vous voulez que votre communauté voit vos posts, alors il faut allonger la monnaie en « stimulant la publication ». Car sans appui financier, votre message ne sera vu que par environ 1/3 des amis (souvent moins).

Pour contrebalancer ce manque de visibilité, Facebook a donc décidé de lâcher du lest sur les jeux-concours en espérant augmenter l’engagement des fans, et donc la portée de la communication des marques.

Car Facebook fait face à 2 problèmes de taille :

  1. un début de désaffection de certaines catégories d’utilisateurs (dont les 16-25 ans)
  2. la remise en cause du ROI (Return On Investment ou retour sur investissement), trop faible du goût de certaines entreprises. Le ROI est supplanté depuis déjà longtemps par le ROE (Return On Engagement ou retour sur engagement). En effet, les marques ne cherchent plus systématiquement à convertir un utilisateur Facebook en client mais plutôt en porte-parole.

Pour Facebook, l’idée est simple : une marque qui recueille beaucoup d’engagement est une marque heureuse.

N’oublions pas que ces modifications relatives aux jeux-concours viennent officialiser une pratique déjà largement présente : beaucoup d’entreprises possédant une page, multinationales comme PME, utilisaient l’engagement des fans via les fonctions natives des publications Facebook dans le cadre de promotions.

Ajoutons enfin que ce changement majeur se paie le luxe d’être totalement gratuit puisqu’il n’induit aucune création ou modification technique.

Et les développeurs dans tout ça ?

Certains développeurs se sont spécialisés dans la création et l’animation clé en main de jeux-concours sur Facebook : Social Shaker, Kontest, etc. De nouvelles règles vont-elles ringardiser ces plates-formes le plus souvent payantes dès lors qu’on dépasse un certain nombre de fans ? La réponse est oui… Et non.

Oui dans le cas de certaines promotions, notamment les sweeptakes (tirages au sort), pour peu qu’on ne souhaite pas avoir des informations détaillées sur les participants. Ce qui amène à répondre « non, les développeurs ont encore de beau jours devant eux. »

Car l’intérêt d’avoir recours à des applications dédiées est d’obtenir un feedback beaucoup plus poussé. La configuration des jeux-concours permet en effet de recueillir facilement une multitude d’informations : localisation, âge, email, etc.

Autres avantages des applications dédiées aux jeux-concours Facebook : la simplicité et la personnalisation (jusqu’à un certain point en tout cas). Aucune notion de développement n’est nécessaire pour créer sa promotion, tout au plus quelques connaissance en création graphique.

A noter enfin que si vous voulez engager vos fans dans un jeu-concours sur votre timeline et procéder à un tirage au sort, certains services gratuits pour vous y aider existent déjà. C’est le cas notamment de Woobox.

En conclusion…

Ces changements de règles vont dans le sens des marques sur Facebook qui n’auront plus ce sentiment d’épée de Damoclès au-dessus de leur tête à chaque fois que le désir d’interagir avec leurs fans se fait sentir.

Pour autant, les développeurs devraient encore avoir du travail pendant un bon moment… Car si vous voulez un joli concours permettant d’exploiter les données des participants, il faudra vous tourner vers les applications spécifiques. Si au contraire vous souhaitez organisez un jeu-concours rapide, basé sur une idée simple (exemple : le 1er qui répond en commentaire a gagné) avec en point de mire l’engagement, ne vous privez pas d’exploiter les nouvelles directives de Facebook.

Mais n’oubliez-pas que si vous êtes en France et que vous souhaitez organiser une promotion, vous devrez composer avec la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) qui oblige notamment à déposer un règlement chez un huissier. Les règles de Facebook sont une chose. Celles de l’État en sont une autre…

Social Media Manager à Editoile, agence webmarketing à Bordeaux (Gironde). Certifié Opquast Qualité Web niveau confirmé. Ses spécialités : le community management, les publicités sur les réseaux sociaux et le CMS (Content Management System) WordPress.

Commentaires(0)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.