AccueilRéférencement payant8 conseils pour réussir une campagne Facebook Ads

8 conseils pour réussir une campagne Facebook Ads

La publicité sur Facebook est aujourd’hui incontournable pour améliorer sa visibilité web. Si vous avez un produit, un service ou un site internet à promouvoir, rien ne vaut le potentiel de ciblage du plus grand réseau social actuel. Alors, facile de créer une annonce Facebook Ads ? Oui, mais pour faire une pub efficace et optimiser son budget, mieux vaut suivre les 8 conseils que nous vous présentons dans cet article.

Sommaire de l’article

  1. Bien choisir l’objectif de la pub Facebook 
  2. Cibler progressivement l’audience
  3. Privilégier l’emplacement dans le fil d’actualités
  4. Choisir des visuels pertinents
  5. Rédiger des accroches directes
  6. Choisir un bouton call-to-action
  7. Optimiser son budget publicitaire
  8. Optimiser les publicités en fonction des résultats

Pour créer une publicité Facebook, il faut avoir d’abord avoir créé une page Facebook entreprise (ou page fan). Il suffit ensuite d’accéder au Gestionnaire de publicités (ou Ads Manager) et d’enregistrer une carte bancaire. Vous trouverez un lien « Gestionnaire de publicités » ou « Publicité » tout court dans la colonne de gauche du fil d’actualités de votre profil. Vous pouvez aussi cliquer sur le bouton « Créer » qui apparaît dans le menu bleu du haut, puis sélectionner « Publicité ».  Astuce : il vaut mieux passer par le Gestionnaire de publicités, qui propose plus de fonctionnalités, plutôt que d’utiliser le bouton bleu « Booster la publication » qui apparaît sur les posts de la page entreprise.

Les publicités Facebook sont très intéressantes à mettre en place pour une entreprise, même pour une petite boutique locale. Elles présentent en effet plusieurs avantages par rapport aux publicités Google Adwords :

  • Elles sont plus simples à paramétrer
  • Elles coûtent généralement moins chères que les liens commerciaux en Search
  • Elles permettent un ciblage plus précis grâce au profilage des utilisateurs Facebook
  • Elles proposent des objectifs marketing plus variés

Le tunnel pour faire une publicité Facebook est relativement bien balisé. Nous allons maintenant le suivre étape par étape.

1. Bien choisir l’objectif de la pub Facebook

En premier lieu, il faut déterminer son objectif marketing. À quoi va servir votre publicité Facebook ? A obtenir davantage de likes ou d’abonnés pour votre page Facebook ? A générer du trafic vers une page de votre site web ? A promouvoir une fiche produit de votre site e-commerce en suivant les conversions ? A  mettre en avant ou à sponsoriser des posts pour que plus d’utilisateurs les voient ? A inviter à un événement Facebook ?

Répondre à ces premières questions vous permettra de choisir une des options proposées par Facebook, lors de la première étape du tunnel de création d’annonce dans le gestionnaire de publicités :

Objectifs marketing des pubs Facebook
Les objectifs marketing proposés par Facebook

Facebook est vraiment le réseau social qui propose le plus d’objectifs marketing et de formats publicitaires différents. A chaque objectif correspond un format publicitaire donné. Même s’il arrive souvent qu’on gagne des abonnés sur sa page alors qu’on diffuse une publicité de génération de trafic vers son site… Définir clairement vos objectifs vous aidera également à mesurer avec les bons indicateurs la performance de votre campagne de publicité (nombre d’impressions, de clics, d’inscriptions, de ventes, etc).

2. Cibler progressivement son audience

Le ciblage, c’est la grande force des publicités Facebook. Dans un premier temps, il est possible de définir l’audience de votre campagne à l’aide de critères classiques : lieu, âge, sexe et langue. Mais il existe aussi de très nombreux critères plus précis dans le « ciblage avancé ». Facebook vous permet ainsi de viser des :

  • Données démographiques avec les sous-catégories Formations (ex. « master »), Evénements marquants (ex. « ayant récemment déménagé »), Parents (ex. « nouveaux parents 0-12 mois »), Politiques (Etats-Unis uniquement), Relation (ex. « Divorcé ») et Poste (ex. « services médicaux et de santé »).
  • Centres d’intérêt  avec les sous-catégories Affaires et industrie, Divertissement, Famille et relations, Fitness et bien-être, Gastronomie (ex. « pâtisserie », Passe-temps et activités, Shopping et mode (ex. « sac à main », Sports et activités d’extérieur (ex. « golf ») et Technologie.
  • Comportements avec les sous-catégories Activités numériques, Affinité multiculturelle (Etats-Unis uniquement), Anniversaire, Classification des consommateurs (certains pays uniquement), Comportement d’achat, Expats, Utilisateurs d’appareils mobiles et Voyages.
Options de ciblage Facebook
Les options de ciblage d’audience sur Facebook

Bonus : téléchargez la liste complète des options de ciblage Facebook (format PDF, 12 pages, 70 Ko).

Lorsque les catégories qui vous intéressent sont proposées par Facebook, vous pouvez donc cibler très précisément vos clients potentiels. Par exemple, les jeunes parents d’enfants de moins d’un an qui habitent à 10 km de votre dépôt-vente de puériculture. Lorsque votre cible est moins bien couverte par le ciblage de Facebook, il faut être inventif. Par exemple, cibler les amateurs de bière et de pétanque pour leur vendre un barbecue.

Il est intéressant de tester un ciblage étroit (et donc ultra qualifié) sur un petit budget avant d’augmenter éventuellement son budget si le ciblage fonctionne correctement. Si le ciblage se révèle trop restreint, essayez d’élargir votre audience en la détaillant au maximum avec plus de critères. Exemple : si vous vendez un livre sur le cinéma, outre les centres d’intérêt  « Films » et « Films d’action » de Facebook, vous pouvez sélectionner des réalisateurs, des acteurs, des studios qui ont en général une base de fans active et réceptive.

Au fur et à mesure que vous définissez votre ciblage, Facebook calcule le nombre d’utilisateurs qui seront potentiellement touchés par votre publicité. La petite jauge à droite permet de simuler la visibilité de sa campagne Facebook Ads L’aiguille doit être dans le vert.

3. Privilégier l’emplacement dans le fil d’actualité

Facebook vous donne le choix entre plusieurs emplacements où vont être affichées vos publicités. Ces emplacements sont classés par :

  • Type d’appareil (téléphone mobile ou ordinateur de bureau)
  • Plate-forme (Facebook, Instagram, Audience Network ou Messenger)
  • Emplacement sur chaque plate-forme (ex. pour Facebook : fils d’actualité, colonne de droite, stories, etc.).

Vous pouvez soit faire confiance à Facebook en cochant l’option « Placements automatiques » (Facebook se chargera d’afficher votre publicité sur les emplacements qu’il estimera les meilleurs), soit déterminer vous-même un ou plusieurs emplacements en cochant « Modifier les emplacements ». Par exemple, si vous souhaitez faire une publicité uniquement sur téléphone mobile dans Messenger.

Si vous choisissez vous-même les emplacements, préférez le fil d’actualité qui fait la part belle au visuel (600 pixels de large pour une hauteur variable selon le type de  publicité choisie). Non seulement la publicité y est plus grande, mais en plus elle s’affiche comme un post classique, au milieu des autres posts publiés par les profils et pages suivies par les utilisateurs de Facebook. Ce format publicitaire est beaucoup plus visible qu’une petite vignette dans la colonne de droite.

Remarque pour Instagram : la régie publicitaire est la même pour Facebook et Instagram. On peut donc très bien faire de la publicité sur Instagram à partir de sa page Facebook, même si on n’a pas de compte sur Instagram.

4. Choisir des visuels pertinents

Sur Facebook, c’est le multimédia (photo ou vidéo) qui engage le plus les utilisateurs. Appliqué à une publicité Facebook, cela signifie que c’est l’image qui va faire la différence entre votre campagne et celle du voisin. Les images « vivantes » avec des êtres humains, des animaux, des couleurs vives, sont généralement celles qui provoquent le plus de clic. L’idéal est que l’utilisateur puisse s’identifier à l’image. Par exemple, si vous ciblez les seniors, mettez une photo de senior heureux.

Si vous souhaitez faire la promotion d’un produit, inutile de le montrer à tout prix ! Mettez plutôt en avant l’utilisateur avec une mise en situation du produit. Ainsi, votre public pourra s’y identifier et interagira plus aisément. Exemple avec cette campagne pour la communauté Génération Image qui a très bien fonctionné, avec un budget réduit :

Facebook Ad pour Génération Image

La taille recommandée pour les images des publicités Facebook est de 1 200 x 628 pixels.

Le réseau social vous permet de téléverser jusqu’à 6 images différentes pour une même campagne. Donc profitez-en pour faire de l’A/B Testing : lancez par exemple plusieurs pubs avec la même accroche mais avec des visuels différents et conservez celles qui marchent le mieux.

Limitez au maximum les textes intégrés sur l’image. Moins il y a de mots écrits sur l’image, plus elle sera percutante ! D’ailleurs, Facebook peut refuser une image avec trop de texte. Donc pensez à tester votre image pour vérifier si elle correspond aux règles de Facebook en utilisant l’outil de vérification ou de chevauchement qu’on vous présente dans cet article.

5. Rédiger des accroches directes

Vous avez très peu de place pour rédiger votre accroche ou texte de l’annonce. Pour une publicité classique avec une image et un lien, le texte est limité de la façon suivante, comme on peut le voir dans le guide de publicités Facebook :

  • Texte de l’annonce : 125 caractères max
  • Titre du lien : 25 caractères max
  • Description du lien : 30 caractères max

Donc soyez direct ! Indiquez très clairement en quoi consiste votre offre, quel est le bénéfice client et ce que vous attendez comme action de la part de l’utilisateur. Si vous avez une offre spéciale, une promotion, une exclusivité, mettez-la en avant.

Une publicité Facebook, ce n’est rien d’autre qu’une triple combinaison titre + visuel + descriptif. Donc mixez ces 3 éléments et testez différentes combinaisons de texte et d’image, puis regardez les publicités qui sont les plus cliquées.

6. Choisir un bouton call-to-action

Facebook propose une fonctionnalité intéressante à ajouter à ses publicités : les boutons call-to-action (ou appel à l’action). Facebook propose plusieurs libellés (qu’on ne peut malheureusement pas personnaliser…) :

  • Postuler maintenant
  • Réserver
  • Appeler
  • Nous contacter
  • Télécharger
  • Itinéraire
  • En savoir plus
  • Obtenir les horaires
  • Envoyer message
  • Demander un rendez-vous
  • Enregistrer
  • Voir le menu
  • Acheter
  • S’inscrire
  • Voir d’autres vidéos
  • Ecouter maintenant
  • S’abonner

En utilisant ces boutons, vous améliorez votre TDC (taux de clic) et donc baissez votre coût au clic. Mais au-delà de l’aspect tarifaire, en énonçant clairement l’action que vous attendez des internautes, vous favorisez  la conversion !

Évitez toutefois d’avoir recours trop systématiquement au bouton « Acheter », qui peut être trop direct. Préférez « En savoir plus », « Appeler » ou « Nous contacter » qui sont moins impliquants et présentent une meilleur affordance au clic.

7. Optimiser son budget publicitaire

Combien coûte une publicité Facebook ? Ce que vous voudrez bien dépenser pour votre campagne publicitaire ! On peut commencer à faire de la publicité sur Facebook avec moins de 10 €… Cela peut suffire pour mettre en avant un post ou un événement pour une petite boutique locale. Il n’existe pas de tarif minimum obligatoire pour créer une pub Facebook. Ni de maximum d’ailleurs…

Combien doit-on dépenser pour qu’une pub Facebook soit efficace ? Il est difficile de donner un chiffre ou même une estimation car Facebook calcule le coût du clic avec des enchères en temps réel, comme Google Adwords. Donc le prix dépend de la concurrence au moment où vous diffusez la publicité. Mais aussi du type de publicités que vous diffusez : ainsi une publicité « gain de fans » coûtera moins cher qu’une publicité « conversion », probablement parce que Facebook estime qu’elle rapporte moins à votre entreprise. Pour des résultats satisfaisants, mieux vaut prévoir un minimum de 50 € par jour.

Faut-il opter pour une enchère manuelle ou une enchère automatique ? Il est plus simple et efficace d’opter pour l’enchère automatique. Vous indiquez à Facebook le budget total à dépenser et  vous le laissez ensuite gérer le montant des dépenses journalières sur une période donnée. Ainsi, si vous définissez un petit budget, par exemple 100 €, pour une campagne d’acquisition d’abonnés, et que vous demandez ensuite à Facebook de le dépenser comme il le souhaite sur une longue période, par exemple 3 mois, le réseau va optimiser au maximum l’impression et le coût par clic. Autrement dit, votre publicité sera certes peu affichée, mais auprès d’utilisateurs bien ciblés et pour un coût par clic très faible (bien inférieur à 0,10 € de l’abonné acquis).

Faut-il mieux choisir un tarif au CPC (Coût par clic) ou au CPM (coût pour mille impressions) ? Tout dépend de votre objectif marketing. Pour faire simple,  si votre objectif est d’augmenter votre base de fans ou de générer de l’interaction, optez pour le CPC puisque vous ne payerez que les clics sur la publicité. Si vous cherchez en priorité à améliorer la notoriété de votre produit ou de votre marque, penchez pour le CPM.

8. Optimiser les publicités en fonction des résultats

Une chose est sûre : il vous faudra surveiller votre publicité et faire un point au bout de 24 heures. Si le nombre d’impressions est faible, que le TDC (Taux de clic) est faible ou que le CPC (Coût par clic) est trop cher, revoyez aussitôt votre copie. Dupliquez votre campagne et modifiez le texte, l’image ou le ciblage… Voire les trois variables si nécessaire !

Il est possible de modifier son ciblage ou d’ajouter une image supplémentaire ou d’améliorer le texte ou n’importe quel paramètre en cours de route, après avoir créé et diffusé la publicité. Vous pouvez aussi modifier la période ou l’arrêter à tout moment.

Si l’animation de réseaux sociaux vous intéresse, nous vous suggérons de lire aussi ces articles de notre blog :

Bien sûr, cette liste de conseils pour optimiser ses publicités Facebook est loin d’être complète. On compte sur vous pour apporter votre pierre à l’édifice en commentant cet article !

L’agence Editoile crée depuis 2010 des publicités sur les réseaux sociaux (Facebook Ads, Twitter Ads, Instagram Ads, etc.) pour les entreprises. Demandez-nous un devis !

Article mis à jour le 20 juillet 2018.

Social Media Manager à Editoile, agence webmarketing à Bordeaux (Gironde). Certifié Opquast Qualité Web niveau confirmé. Ses spécialités : le community management, les publicités sur les réseaux sociaux et le CMS (Content Management System) WordPress.

Commentaires(7)

  • 24 juin 2014, 14:25  Répondre

    Ce que je trouve bien dommage, c’est le fait qu’aujourd’hui facebook priorise ceux qui paient. Par conséquent, les portées organiques deviennent de plus en plus faibles.

  • 13 décembre 2015, 23:27  Répondre

    Dommage que cet article soit trop vieux pour réaliser une campagne de publicité car Facebook est sans cesse remis à jour avec des nouvelles fonctionnalités.

    En tout cas, j’ai trouvé ce qu’il y a de plus important pour moi, ce sont les bases pour réussir sa campagnes de publicité sur Facebook.

    Merci pour les conseils. 🙂

  • 12 janvier 2016, 15:31  Répondre

    Bonjour,

    Bon article. Je me pose une question au sujet des centres d’intérets à cibler: comment Facebook sait ou considère que la personne ciblée a tel ou tel centre d’intérêt. Pas exemple:

    Un annonceur cible le centre d’intérêt « Cuisine coréenne » (qui se trouve dans la liste du PDF).

    De mon côté, je suis amateur de cuisine coréenne et serait potentiellement intéressé par cette publicité. Mais comment Facebook sait que j’aime effectivement la « cuisine coréenne » ?

    Faut-il, pour être atteint par cette campagne, que je sois fan de la page Facebook « Cuisine coréenne » : https://www.facebook.com/pages/Cuisine-cor%C3%A9enne/113700955306929

    Je pense que les gens « like » des pages concrètes: des artistes, des chefs, des blogs, etc… mais pas forcément des centres d’intérêts. Ou alors je suis à côté de la plaque.

    • 15 janvier 2016, 16:57

      Bonjour, Jerome. Les centres d’intérêt des utilisateurs sont déduits par Facebook en fonction de leur navigation, de leurs likes, des mots-clés qu’ils utilisent, de leurs contacts, des pages qu’ils suivent… C’est un « faisceau de preuves » constitué à partir d’algorithmes. On peut très bien être repéré par Facebook comme susceptible d’aimer la cuisine coréenne, sans avoir liké de pages types centres d’intérêt. Gabrielle

  • florian
    16 juin 2016, 16:41  Répondre

    Bonjour,
    Bon article dans l’ensemble.
    Un point qui je pense pourrait être à ajouté serait les enchères des publicités Facebook :
    Quel est l’impact d’une enchère manuelle par rapport à une enchère automatique ? Qu’est-ce qui change entre les deux au niveau des différents KPIs ?

  • drougat didier
    2 octobre 2017, 16:03  Répondre

    bonjour
    moi je suis artisan electricien et je souhaiterai mettre en avant les nouveaux radiateurs electriques chaleur douces
    donc , attiré l’attention des proprietaires souhaitants remplacer leurs anciens convecteurs .
    pour une meilleurs chaleure et ds economies.J’ aimairerai leurs dires que je peux me deplacer chez eux sans engagements.je suis dans le morbihan .

  • 24 novembre 2017, 17:44  Répondre

    Merci pour votre article constructif.Ce que je pourrais conseiller en plus surtout si vous êtes dans le blogging et voulez acquérir des prospects voir même dans le e-commerce c’est d’utiliser l’option « effectif d’audience ».
    Je vous invite aussi à visiter ce très court article mais complet qui vous donne 3 astuces concrètes de ciblage facebook: https://blog-business-smart.com/ameliorer-son-ciblage-

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.