AccueilRéférencement payant8 conseils pour réussir une campagne Facebook Ads

8 conseils pour réussir une campagne Facebook Ads

La publicité sur Facebook est aujourd’hui incontournable pour qui veut être vu. Si vous avez un produit, un service ou un site Web à faire connaître, rien ne vaut le potentiel de ciblage du plus grand réseau social actuel. Alors… Facile de créer une pub Facebook ? Oui, mais pour optimiser son budget, mieux vaut suivre les 8 conseils que nous vous présentons dans cet article !

1. Posez-vous les bonnes questions

En premier lieu, il va vous falloir déterminer vos objectifs. À quoi va servir votre publicité Facebook ? Obtenir davantage de fans ? Faire découvrir votre site Web ? Mettre en avant la qualité de vos publications ? Répondre à ces premières questions vous permettra de choisir une des options proposées par Facebook quant au résultat souhaité :

resultats-souhaites-facebook-ads
Les différents types de publicité Facebook

Définir clairement vos objectifs vous permettra également de mesurer à l’aide des bons indicateurs votre campagne de publicité.

2. Choisissez des visuels pertinents

Sur Facebook, c’est le multimédia (photo ou vidéo) qui engage le plus les utilisateurs. Appliqué à une publicité Facebook, cela signifie que c’est l’image qui va faire la différence entre votre campagne et celle du voisin.

Si vous souhaitez faire la promotion d’un produit, inutile de devoir le montrer à tout prix. Mettez plutôt en avant l’utilisateur avec une mise en situation. Ainsi, votre public pourra s’y identifier et interagira plus aisément. Exemple avec cette campagne pour la communauté Génération Image qui a très bien fonctionné :

Facebook Ad pour Génération Image

Qui ne s’est jamais retrouvé dans cette situation ? Qui n’a jamais posé un genou à terre pour photographier un insecte, une fleur ou un objet ? Cette simple photo trouvée sur Fotolia a assuré l’efficacité de cette courte campagne. Elle a permis de faire connaître la page Facebook de Génération Image (éditions Dunod) et de gagner plusieurs centaines de fans avec un budget réduit.

3. Privilégiez le fil d’actualité

Facebook vous donne plusieurs choix de mise en page, les 2 principales étant la colonne de droite et le fil d’actualité. Pour un impact optimal, préférez cette dernière qui fait la part belle au visuel (600 pixels de large pour une hauteur variable selon le type de  publicité choisie). Publiée directement dans le fil d’actualités, comme un post classique, elle est beaucoup plus visible qu’une petite vignette à droite.

4. Testez différents textes et images

Une publicité Facebook, ce n’est rien d’autre qu’une triple combinaison titre + visuel + descriptif. Mixez ces 3 éléments et regardez les publicités qui sont le plus cliquées. Le réseau vous permet de téléverser jusqu’à 6 images différentes par campagne. Donc faites de l’A/B Testing : lancez par exemple plusieurs pubs avec la même accroche mais avec des visuels différents et conservez celles qui marchent le mieux.

5. Essayez différents ciblages

Le ciblage, c’est la grande force des publicités Facebook. Dans un premier temps, il est possible d’affiner l’audience de votre campagne à l’aide des critères de base : âge, sexe, lieu, etc.

Facebook Ads : des critères très précis de ciblage
▲ Les options de ciblage de base des Facebook Ads

Mais outre ces options, Facebook vous offre de cibler tous les centres d’intérêts et autres catégories présents sur le réseau social : famille, passe-temps, technologie, sport pratiqué, etc.

Il est intéressant de tester un ciblage, surtout s’il est restreint, sur un petit budget avant d’accroître son investissement. Et essayez d’élargir votre audience en détaillant au maximum. Exemple : si vous vendez un livre sur le cinéma, outre les centres d’intérêt  « Films » et « Films d’action » de Facebook, vous pouvez sélectionner des réalisateurs, acteurs, studios qui ont en général une base de fans active et réceptive.

Bonus : téléchargez la liste complète des options de ciblage Facebook (format PDF, 12 pages, 70 Ko).

6. Pensez au call-to-action

Début 2014, Facebook a ajouté une fonctionnalité intéressante à ses publicités : les boutons call-to-action. Vous pouvez au choix intégrer un lien :

En les utilisant, vous améliorez votre TDC (taux de clic) et donc une baisse de votre coût au clic. Mais au-delà de l’aspect tarifaire, en énonçant clairement une action, vous favorisez  la conversion ! Évitez toutefois d’avoir recours trop systématiquement au bouton « Acheter », trop direct. Préférez lui le bouton « En savoir plus » qui présente une meilleur affordance au clic.

7. Sélectionnez CPC ou CPM selon votre objectif

En fin de création de votre publicité, vous êtes confronté au choix de la facturation : CPC (coût par clic) ou CPM (coût pour mille). Mais lequel choisir ? Pour faire simple, sachez que si votre objectif est d’augmenter votre base de fans ou de générer de l’interaction, optez pour le CPC. Si c’est la notoriété de votre produit ou marque qui est au centre de votre campagne, penchez pour le CPM.

Concernant le budget à dépenser, difficile de donner un chiffre ou même une estimation. Mais pour des résultats satisfaisants, prévoyez au minimum 40 ou 50 € par jour.

8. Dupliquez vos campagnes

Les avis varient quant à l’efficacité dans le temps des campagnes qui dépend directement de l’algorithme Facebook : 3, 5, 10 jours, etc. Une chose est sûre : il vous faudra surveiller votre publicité et faire un point au bout de 24 heures. Si le TDC (taux de clic) est faible, revoyez aussitôt votre copie. Dupliquez votre campagne et modifiez le texte, l’image ou le ciblage… Ou les 3 !

 

Bien sûr, cette liste est loin d’être complète. On compte sur vous pour apporter votre pierre à l’édifice en commentant à cet article !

Social Media Manager à Editoile, agence webmarketing à Bordeaux (Gironde). Certifié Opquast Qualité Web niveau confirmé. Ses spécialités : le community management, les publicités sur les réseaux sociaux et le CMS (Content Management System) WordPress.

Commentaires(6)

  • 24 juin 2014, 14:25  Répondre

    Ce que je trouve bien dommage, c’est le fait qu’aujourd’hui facebook priorise ceux qui paient. Par conséquent, les portées organiques deviennent de plus en plus faibles.

  • 13 décembre 2015, 23:27  Répondre

    Dommage que cet article soit trop vieux pour réaliser une campagne de publicité car Facebook est sans cesse remis à jour avec des nouvelles fonctionnalités.

    En tout cas, j’ai trouvé ce qu’il y a de plus important pour moi, ce sont les bases pour réussir sa campagnes de publicité sur Facebook.

    Merci pour les conseils. 🙂

  • 12 janvier 2016, 15:31  Répondre

    Bonjour,

    Bon article. Je me pose une question au sujet des centres d’intérets à cibler: comment Facebook sait ou considère que la personne ciblée a tel ou tel centre d’intérêt. Pas exemple:

    Un annonceur cible le centre d’intérêt « Cuisine coréenne » (qui se trouve dans la liste du PDF).

    De mon côté, je suis amateur de cuisine coréenne et serait potentiellement intéressé par cette publicité. Mais comment Facebook sait que j’aime effectivement la « cuisine coréenne » ?

    Faut-il, pour être atteint par cette campagne, que je sois fan de la page Facebook « Cuisine coréenne » : https://www.facebook.com/pages/Cuisine-cor%C3%A9enne/113700955306929

    Je pense que les gens « like » des pages concrètes: des artistes, des chefs, des blogs, etc… mais pas forcément des centres d’intérêts. Ou alors je suis à côté de la plaque.

    • 15 janvier 2016, 16:57

      Bonjour, Jerome. Les centres d’intérêt des utilisateurs sont déduits par Facebook en fonction de leur navigation, de leurs likes, des mots-clés qu’ils utilisent, de leurs contacts, des pages qu’ils suivent… C’est un « faisceau de preuves » constitué à partir d’algorithmes. On peut très bien être repéré par Facebook comme susceptible d’aimer la cuisine coréenne, sans avoir liké de pages types centres d’intérêt. Gabrielle

  • florian
    16 juin 2016, 16:41  Répondre

    Bonjour,
    Bon article dans l’ensemble.
    Un point qui je pense pourrait être à ajouté serait les enchères des publicités Facebook :
    Quel est l’impact d’une enchère manuelle par rapport à une enchère automatique ? Qu’est-ce qui change entre les deux au niveau des différents KPIs ?

  • drougat didier
    2 octobre 2017, 16:03  Répondre

    bonjour
    moi je suis artisan electricien et je souhaiterai mettre en avant les nouveaux radiateurs electriques chaleur douces
    donc , attiré l’attention des proprietaires souhaitants remplacer leurs anciens convecteurs .
    pour une meilleurs chaleure et ds economies.J’ aimairerai leurs dires que je peux me deplacer chez eux sans engagements.je suis dans le morbihan .

Laisser un commentaire