AccueilRéseaux sociauxRepartager ses anciens articles sur les réseaux sociaux

Repartager ses anciens articles sur les réseaux sociaux

Repartager ses contenus sur les réseaux sociaux possède de multiples avantages, notamment pour générer du trafic visiteurs et améliorer son référencement naturel. Mais cela requiert tout d’abord une réflexion éditoriale et quelques éléments techniques, surtout si vous souhaitez automatiser ces partages. Nous vous expliquons comment faire !

A première vue, vous pouvez trouver cela étrange, de remettre en avant des articles « passés ». Mais certains de ces articles ont probablement eu le succès qu’ils méritaient, et ceux qui vous suivent n’ont peut-être pas eu l’occasion de les lire. De nombreux sites y ont recours pour augmenter leur trafic.

L'éphéméride du Gorafi
L’éphéméride du Gorafi est un exemple de repartage d’article sur les réseaux sociaux.

Cette solution est surtout pertinente si vous possédez des archives conséquentes et qu’elles contiennent des articles « qui ne vieillissent pas » : des tutoriels, des études de cas, des portraits, bref des articles qui n’ont pas trait à une actualité particulière. Pour être sûr des résultats, prenez en priorité les contenus qui ont été les plus lus !

L'article le plus lu de la semaine du Gorafi
Le Gorafi repartage aussi ses articles les plus lus !

En plus d’offrir un surplus de trafic sur votre site web, ces articles vont créer des liens entrants supplémentaires qui vont améliorer le référencement naturel de votre site, tout en revalorisant vos contenus. Cela entretient aussi un flux social, qui peut être utile pour les périodes creuses, notamment pour ne pas laisser vos profils « à l’abandon ».

 

Solution n°1 : l’automatisation

Pour que ce repartage d’anciens articles soit le plus simple possible, la meilleure solution est de l’automatiser grâce à des plug-ins WordPress adaptés. L’automatisation de cette fonction va vous permettre de gagner du temps et de partager des articles en grand nombre sur une longue période, sans mobiliser trop de temps.

Cette technique a les défauts de ses qualités : risque de voir des articles incohérents car datés ou trop récents, ou de « surcharger » votre flux en repartages. Rassurez-vous, les extensions que nous allons vous proposer permettent de palier ces défauts grâce à leurs options de paramétrages :

  • Revive Old Post : anciennement appelée Tweet Old Post, cette extension est utilisée et recommandée par Editoile. En version gratuite, elle permet de repartager ses anciens articles sur Twitter, Linkedin ou Facebook, de paramétrer l’ancienneté minimale et maximale d’un article partagé, l’intervalle entre chaque partage, le nombre de messages à partager et permet d’exclure certaines catégories d’articles, et bien sûr d’ajouter du texte supplémentaire et des hashtags (malheureusement systématiques) sur chaque partage.
Article partagé sur Twitter avec Revive Old Post
Un exemple d’article repartagé grâce à Revive Old Post.
  • Buffer My Post : ce plugin comporte des fonctions assez similaires au précédent. Il permet de partager aussi de nouveaux articles et de travailler sur Buffer.

Aperçu de Buffer My Post

  • Share Old Post Lite : simple à paramétrer, cette extension permet de partager ses anciens articles sur sa page Facebook.

Le plugin Share Old Post

 

Ces extensions sont assez similaires en terme de fonctionnalités. Voici quelques conseils pour  mieux paramétrer le partage de vos articles :

Revive Old Post
Aperçu du back-office de Revive Old Post.

Catégories des posts : choisissez bien les catégories des articles à repartager afin de ne pas vous retrouver avec des articles trop « datés » ou trop corporate (souvent liés à l’actualité « chaude » de l’entreprise). Vous pouvez également exclure certains articles individuellement, un inventaire des articles par catégories est donc fortement conseillé pendant la configuration de votre extension.

Antériorité des posts : vous pouvez choisir la période (en jours) où va aller piocher le plugin pour repartager les articles. Nous vous conseillons de ne pas aller au delà de 2 ans pour les plus anciens et en deçà d’un mois pour les plus récents, pour ne pas les repartager trop vite.

Fréquence de partage : vous pouvez fixer un nombre d’heure minimal entre chaque partage, nous vous conseillons un minimum de 24 heures pour ne pas « assaillir » le lecteur et mettre en valeur vos articles.

Message à partager : vous pouvez paramétrer le texte de chaque message d’article repartagé. Vous pouvez choisir quels éléments textuels de votre article partager (titre, corps, les deux, nous vous conseillons de vous limiter au titre), le texte à ajouter en début ou fin de post ( par exemple « (Re)lire : » en début de post), inclure un lien (à faire absolument, sinon à quoi bon repartager son article !) et des hashtags (pour tous les posts ou par catégories, nous avons choisi à Editoile d’ajouter #SEO et #CM).

Autres paramètres : Nous vous déconseillons de partager plusieurs fois les mêmes articles et de partager d’autres types de contenus que des articles (pages par exemple), et enfin, nous vous recommandons de mettre en place un suivi Google Analytics, proposé par Revive Old Post.

Dernière remarque, ces extensions embarquent souvent mal les images, faites donc bien attention à ce facteur.

 

Solution n°2 : semi-automatisation

Si vous avez peur que l’automatisation génère des partages peu pertinents ou que vous ne voulez repartager qu’un petit nombre de contenus, vous pouvez aussi opter pour une solution semi-automatisée qui vous prendra plus de temps mais vous permettra de mieux contrôler vos contenus.

Pour cela, sélectionnez les articles qui vous paraissent les plus pertinents et/ou ceux qui ont été les plus lus (repérez-les grâce aux Google Analytics) et programmez leur republication quand vous le voulez sur Buffer ou un service similaire, par exemple le jeudi pour exploiter les #ThrowbackThursday..

Aperçu de Buffer

Cette republication va permettre de les revaloriser dans le temps. Nous vous conseillons de sélectionner une dizaine d’articles pour avoir suffisamment de contenu sans que cela ne vous prenne trop de temps.

Ancien stagiaire à Editoile, agence webmarketing à Bordeaux (Gironde), spécialisée en référencement naturel, référencement payant, community management et formation continue.

Commentaires(0)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.