AccueilFormation[Vidéo 3/5] Définir sa stratégie communautaire avec la matrice sociale

[Vidéo 3/5] Définir sa stratégie communautaire avec la matrice sociale

La saga de la semaine continue… Voici le troisième extrait vidéo de l’atelier « Mon entreprise sur Facebook ! Pourquoi ? Comment ? » que j’ai animé au Salon de l’Entreprise Aquitaine 2011.

Aujourd’hui : « Définir sa stratégie communautaire avec la matrice sociale. »

Stratégie communautaire sur Facebook : la matrice sociale par Editoile sur Vimeo.

« Quelle est votre stratégie communautaire ? On ne lance pas son entreprise sur les réseaux sociaux comme ça, on ne crée pas un page fan en se disant « on verra bien… » Il faut d’abord définir sa stratégie d’animation de communauté.

Pour préparer cet atelier, j’ai cherché des modèles simples qui permettent de schématiser une stratégie communautaire, de poser facilement les choses pour ne rien rater. J’ai fini par en trouver un, grâce à Jean-Luc Boulin, directeur de la MOPA (Mission des Offices de tourisme et Pays touristiques d’Aquitaine) : la matrice sociale. La matrice sociale est un tableau avec 5 cases.

1. Les valeurs de la communauté (au centre)

Cette case regroupe les points communs entre les membres de votre communauté qui sont souvent très disparates en termes de CSP (Catégories SocioProfessionnelles) mais qui partagent des valeurs, des objectifs, des références, des mots-clés communs. La définition d’une stratégie communautaire commence par là.

2. Raconter une histoire (en haut à gauche)

C’est ce qu’on appelle le story telling en anglais. Votre page Facebook doit raconter une histoire. Moi qui suis journaliste à l’origine, je traduis ça par le terme de « ligne éditoriale ». De quoi allez-vous parler ? Quels contenus allez-vous publier jour après jour ? Avec quel ton ? Quelle périodicité ? Dans une histoire, il y a des héros, des sentiments, des rebondissements, du suspens…

3. Faire participer (en haut à droite)

Il faut absolument que vous rendiez votre page interactive. L’interactivité de base, c’est le « J’aime » et le commentaire. Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez poser des questions à votre communauté, mettre en place des sondages, organiser des jeux-concours en respectant les règles de Facebook et de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, Consommation et de la Répression des Fraudes).

Le Graal ultime du community manager, c’est que vous n’ayez plus besoin de publier des statuts sur votre page. Ce n’est plus vous qui publiez, c’est votre communauté ! Vos statuts ne sont là que pour amorcer la pompe… Si elle est bien conçue, votre page doit en partie s’alimenter toute seule.

4. Construire une identité (en bas à gauche)

La page Facebook vous permet de charpenter votre image de marque. On parle souvent d’alimenter le mythe en marketing. Il faut créer chez les membres leur appartenance à la communauté, leur références communes, leur patrimoine commun.

Certaines pages le font très bien, notamment celles de territoires comme Brive-la-Gaillarde qui s’est appuyée sur Facebook pour se construire une nouvelle identité, plus jeune, avec le slogan « 100 % Gaillard ». C’est un modèle du genre, en termes de construction identitaire et d’interactivité : www.facebook.com/100Gaillard.

5. Fidéliser (en bas à droite)

C’est là où on peut créer des rendez-vous, proposer des promotions, des cadeaux, du contenu exclusif pour les fans (scoops, goodies). Il faut aussi jouer sur la reconnaissance, remercier les membres les plus actifs de leur participation, appeler les habitués par leur prénom, etc. »

Sommaire des vidéos de l’atelier Facebook

  1. Etes-vous un interlocuteur crédible sur Facebook?
  2. 10 raisons d’aller sur Facebook
  3. Définir sa stratégie communautaire avec la matrice sociale
  4. Faut-il créer une page, un groupe ou un profil ?
  5. Multicanal : n’oubliez pas le monde réel !

Je dirige l’agence de visibilité web Editoile que j’ai fondée à Bordeaux (Gironde) en 2009. Je suis certifiée Opquast (qualité Web niveau avancé), Google Analytics et Google Adwords. J’accompagne nos clients notamment sur leurs stratégies de référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimization).

Commentaires(0)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.