AccueilFormationStratégie de communication 2.0 : les objectifs [1/4]

Stratégie de communication 2.0 : les objectifs [1/4]

Maud Bousquet anime un atelier au Salon de l'Entreprise AquitaineLancer une marque sur les réseaux sociaux est a priori une bonne chose… à condition que cela soit pertinent pour l’image de la marque et que l’entreprise soit préparée !

Pour cela, une réflexion préalable en 4 étapes (ou 4 questions) est indispensable. La première question à se poser concerne les motivations : pourquoi mon entreprise doit-elle être présente sur les réseaux sociaux ?

Question 1 : quels sont mes objectifs sur les réseaux sociaux ?

Tout comme elle n’achèterait pas de l’espace publicitaire sans raison ou n’organiserait pas un événement juste parce que c’est « tendance », une entreprise ne doit pas aller sur Facebook pour « faire comme tout le monde ».

Des objectifs doivent motiver le choix. En voici quelques-uns :

1) Accroître la visibilité de son entreprise en ligne

Si la plupart des entreprises ont désormais un site web leur permettant d’être visible sur Internet, il faut savoir que les pages Facebook sont elles aussi très bien référencées par Google. C’est donc une opportunité supplémentaire d’apparaitre dans les résultats de recherche de vos prospects et devant ceux de vos concurrents.

2) Valoriser l’expertise de l’entreprise sur une thématique

Sur Facebook, vous ne faites pas que vendre un produit, vous valorisez aussi vos connaissances sur l’environnement, le marché et les tendances de votre entreprise. Si bien que vous allez pouvoir devenir une source d’information crédible pour vos clients, prospects et partenaires et ainsi augmenter votre notoriété et votre légitimité sur votre marché.

3) Réduire la distance avec ses clients

Si les sites web permettaient déjà d’atteindre une cible géographiquement éloignée, les réseaux sociaux ont considérablement augmenté le potentiel d’Internet en permettant aux marque de toucher une catégorie d’internautes bavards et ultra-connectés.

4) Augmenter le capital sympathie de sa marque

Jusqu’à présent, les sites web proposaient une communication uniquement descendante, institutionnelle et officielle. Depuis l’avènement des réseaux sociaux, les entreprises peuvent échanger directement avec les clients tout en personnalisant leur communication. C’est l’occasion pour les marques de mettre en avant leurs valeurs (développement durable, etc.) et d’humaniser leur image pour la rendre sympathique.

5) Proposer des offres exclusives

Proposer des coupons de réductions et autres offres promotionnelles permet non seulement d’attirer et fidéliser des internautes sur le Web, mais aussi et surtout de générer du trafic réel sur votre point de vente.

6) Gérer le service après-vente et les crises

De plus en plus de pages Facebook ou de comptes Twitter sont utilisés en tant qu’outils virtuels de SAV (Service Après-Vente). Cette initiative reste risquée pour l’image de l’entreprise mais très appréciée des internautes. Un client, dont l’insatisfaction a été traitée rapidement, aura tendance à oublier plus facilement le problème, voire même à valoriser le SAV auprès de ses pairs.

7) Vendre en ligne

Si l’acte d’achat sur Facebook est encore un fait extrêmement rare (même si des applications Paypal existent), les pages peuvent néanmoins servir de vitrines virtuelles très virales et renvoyer les internautes vers des sites de ventes en ligne. Motivés par les avis de leurs pairs, les prospects sont plus à même de passer commande.

Cet article est tiré de l’intervention de Maud Bousquet, chef de projet à Editoile, lors du Salon de l’Entreprise Aquitaine en juin 2012.

Découvrez aussi la présentation Powerpoint de l’intervention de Maud Bousquet.

Ancienne salariée à Editoile, agence webmarketing à Bordeaux (Gironde) spécialisée en référencement naturel, référencement payant, community management et formation continue.

Commentaires(3)

  • 15 septembre 2012, 19:11  Répondre

    Beaucoup de monde est en train de revenir de Facebook. Même si les chambres de commerce ont distillé beaucoup de formations envers les créateurs d’entreprises « il faut être sur Facebook » … au final combien se demandent aujourd’hui l’intérêt d’avoir 15.000 amis inconnus ou 300.000 ‘j’aime’ si ça ne sert pas à vendre. On a vu l’effet pervers l’an dernier quand Kia a eu des problèmes de délais de livraison sur certains modèles et que les clients se sont défoulés sur un mur pas vraiment modéré. Parce que l’on ne parle que des trains qui n’arrivent pas à l’heure. Et ce n’est pas anodin si des poids lourds de la pub ont stoppés leurs budgets de Facebook : la population de Facebook n’est pas _majoritairement_ une population d’acheteurs…

  • 6 novembre 2012, 06:52  Répondre

    Lorsque vous n’allez pas à une soirée, les gens présents ne vont pas se priver pour parler de vous, puisque vous n’êtes pas la pour contredire. Alors que si vous êtes présent, vous pouvez affirmer le bon côté de votre personnalité, et nuancer les propos dits à votre égard. C’est exactement la même chose sur le net. En étant présence sur les réseaux sociaux, vous avez une flèche supplémentaire pour contrôler ce qu’il se dit de vous et répondre en conséquence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.