AccueilRéseaux sociaux10 conseils pour animer une communauté en ligne

10 conseils pour animer une communauté en ligne

Quels sont les facteurs-clés de succès pour lancer une entreprise sur les réseaux sociaux ? A quoi doit faire attention le community manager ? Voici les 10 conditions nécessaires pour que l’animation d’une communauté d’abonnés sur les réseaux sociaux atteigne ses objectifs. 

Sommaire de l’article

  • Associer les parties prenantes le plus tôt possible
  • Constituer une équipe de projet mixte
  • Repérer les influenceurs de la communauté
  • Créer des relations IRL (In Real Life)
  • Choisir les outils de community management

 

 

1. Associer les parties prenantes le plus tôt possible

Dès que possible, chercher à associer les futurs membres de la communauté aux choix stratégiques et à la mise en place opérationnelle du community management. A commencer par la direction qui doit valider la stratégie social media de l’entreprise. Ce qui est loin d’être évident : on rencontre souvent le cas de responsables communication qui ont compris l’intérêt des réseaux sociaux, mais qui doivent d’abord convaincre leur directeur réfractaire…

Pensez aussi à associer en amont les salariés de l’organisation (entreprise, institution ou association) pour leur expliquer la démarche. Expliquez-leur que vous allez créer des comptes pour l’entreprise et qu’ils vont pouvoir s’y abonner en toute sécurité (beaucoup de salariés craignent que leur patron puisse espionner leur fil Facebook s’ils suivent l’entreprise !). Repérez aussi les plus geeks qui pourront vous aider à animer la communauté, fournir des informations, vous envoyer des photos, etc.

Si vous le pouvez, rencontrez enfin vos futurs abonnés potentiels, par exemple des membres du club fidélité de la marque, de nouveaux clients, des partenaires de l’entreprise (fournisseurs, co-traitants, etc.) pour leur parler du projet social media.  Mieux : faites une enquête en ligne pour connaître leurs usages numériques, quels réseaux sociaux ils utilisent, quelles informations les intéresseraient sur Facebook, etc.

2. Constituer une équipe de projet mixte

Créer une équipe de travail ouverte qui mixe les âges, les métiers et les niveaux hiérarchiques. Pas que des décideurs, mais aussi et surtout des opérationnels qui sont en contact direct avec la clientèle : ce sont eux qui connaissent mieux les usages et les questions que se posent vos futurs abonnés.

Pas que des jeunes, mais aussi des seniors de l’entreprise : ils peuvent avoir des visions très différentes des réseaux sociaux et des niveaux de maturité numérique différents.

3. Repérer les influenceurs de la communauté

C’est ce qu’on appelle les « ambassadeurs ». Il est conseillé de les associer à l’animation de la communauté en ligne. Blogueurs, férus de nouvelles technologies, « plumes » qui pourront contribuer à alimenter la communauté en articles, actualités, documents, liens, images, etc. Et prévoir des actions spécifiques pour les alimenter en information et faciliter le marketing viral (avant-premières, kits de communication, vidéos, etc.).

4. Créer des relations IRL (In Real Life)

L’animation en ligne n’est qu’une partie du community management. Autrement dit, une communauté n’existe en ligne que si elle existe aussi dans le monde réel. Pour qu’une communauté fonctionne, il faut lancer des projets, organiser des rencontres, des mini-événements, des séminaires, des visites de sites, des conférences de presse, etc.

5. Choisir les outils les plus adaptés aux objectifs

Les outils en ligne ne sont que des outils. Ils ne créent pas eux-mêmes la communauté, mais l’aident à fonctionner. L’idéal est de choisir des outils simples à mettre en place et évolutifs, quitte à changer d’outils au fur et à mesure que la communauté se développe et que les besoins changent.

6. Diffuser les usages numériques parmi les acteurs

Une communauté ne peut fonctionner en ligne que si ses acteurs, notamment au sein de l’organisation, comprennent le fonctionnement et savent utiliser les outils du Web 2.0. Donc prévoir une évaluation des connaissances et des formations aux usages numériques en interne.

7. Diffuser la culture du partage, de la co-création et du travail collaboratif

Une communauté en ligne fonctionne si les membres cultivent entre eux la transparence et l’échange d’informations. Ce qui peut aller à l’encontre des valeurs classiques des organisations traditionnelles : culte du secret, cloisonnement entre services, transmission hiérarchique de l’information, etc.

8. Prévoir des community managers

Une communauté ne s’anime pas toute seule, il faut des animateurs de communauté, des rédacteurs web qui publient les informations, modèrent les commentaires, mettent en valeur les sujets susceptibles d’intéresser tel ou tel sous-groupe de la communauté, etc. Ne pas sous-estimer le temps nécessaire à l’animation.

9. Avoir quelque chose à dire sur les réseaux sociaux !

Il faut alimenter la communauté en information de qualité, originale, à valeur ajoutée. Avec un rythme régulier de publication.

10. Organiser les circuits d’information et de validation

Pour que les informations remontent de l’organisation à l’équipe d’animation et qu’elle puisse les traiter.

Je dirige l’agence de visibilité web Editoile que j’ai fondée à Bordeaux (Gironde) en 2009. Je suis certifiée Opquast (qualité Web niveau avancé), Google Analytics et Google Adwords. J’accompagne nos clients sur leurs stratégies webmarketing, notamment de référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimization).

Commentaires(2)

  • 26 novembre 2010, 16:41  Répondre

    super !

  • Diem
    30 juin 2015, 11:26  Répondre

    Article pertinent sur l’animation de communauté, merci Gabrielle 🙂 Pour rebondir sur les outils simples et évolutifs, le phénomène du casual game comme Candy Crush pousse actuellement les marques à développer le brand entertainment. Le jeu permet de promouvoir la marque d’une façon assez interactive. Le jeu offre naturellement une belle expérience à son public qui semble plus réceptif aux messages (détails ici : http://bit.ly/1LFjgMt).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.