Notes sur papier pour créer une landing page

10 conseils pour créer une landing page performante pour les publicités

Créer une landing page performante pour les publicités doit répondre à un seul objectif : convertir l’internaute en client ou récupérer ses coordonnées. La réussite d’une publicité Google Ads, Facebook Ads ou autres repose beaucoup sur sa landing page ou page d’atterrissage. Quels sont les critères de réussite d’une bonne landing page ? Editoile vous livre ses 10 conseils pour créer une landing page efficace pour vos pubs.

La landing page est la page sur laquelle les internautes atterrissent lorsqu’ils cliquent sur un lien dans une publicité web (Google Ads, Facebook Ads, Instagram Ads, etc.) ou dans un e-mailing. La création de cette landing page est souvent négligée par les entreprises.

Pourtant, lorsque vous faites du référencement payant, une bonne « page d’atterrissage » a un impact sur le taux de conversion de vos annonces publicitaires, mais aussi sur leur coût. Quand vous faites de la publicité Google Ads, la firme de Mountain View se sert de la pertinence de votre landing page pour déterminer le score de qualité de vos annonces. Plus ce dernier est important, moins cher vous payez le clic. Une bonne landing page va donc vous faire économiser de l’argent !

Envie de diffuser des Google Ads ?

Conversions, trafic, etc. Certifiée Google, l’équipe d’Editoile s’occupe de la gestion de vos campagnes Google Ads.

1. Épurez votre landing page

Etant donné que votre objectif est simple et unique, c’est-à-dire convertir, la page d’atterrissage doit être la plus épurée possible, dans la forme et dans le fond. Elle ne doit pas contenir d’autres liens que votre bouton d’appel à l’action, dit CTA pour Call to Action, car vous ne devez pas laisser de porte de sortie à votre internaute.

Votre page d’atterrissage doit comporter :

  • Votre logo
  • Un titre
  • Des arguments commerciaux (bénéfices de votre offre ou de votre produit)
  • Un bouton CTA avec un lien vers la fiche produit ou un formulaire pour capter des leads
  • Quelques éléments de réassurance (chiffres clés, logos ou témoignages de clients)
  • Vos coordonnées pour pouvoir vous joindre facilement

Et c’est tout.

Schéma d'une landing page performante

2. Rédigez un titre accrocheur pour l’internaute

Créer une landing page performante, c’est accrocher le regard de votre prospect par un titre qui attire son attention. L’internaute doit tout de suite comprendre quels vont être les avantages qu’il va tirer de votre produit ou de votre service.

Ce titre doit être cohérent avec celui de la publicité que l’internaute a vu avant de cliquer. Donc ne survendez pas votre produit. Pas besoin non plus d’être original : mieux vaut se répéter…

3. Donnez les bénéfices de votre produit ou service

La plupart des entreprises s’épanchent sur les caractéristiques techniques de leur produit, au lieu de communiquer sur les bénéfices apportés.

Les avantages apportés par un produit vont parler au besoin émotionnel auquel la fonctionnalité ou la caractéristique répond. En donnant une caractéristique, répondez toujours à la question de l’utilisateur : « Et alors ? Qu’est-ce que cela va m’apporter ? ».

4. Soyez bref dans votre formulaire de contact

Le formulaire de contact doit être bref, avec le minimum de champs à remplir pour pouvoir traiter sa demande. Sinon, l’internaute ne le remplira pas : il aura l’impression qu’on va le spammer ou qu’on va lui vole ses données personnelles.

Demandez-lui au minimum son e-mail et sinon, au maximum, ses nom et prénom, sa société, son numéro de téléphone.

Enfin, vous devez lui demander aussi de cocher une case de consentement pour le RGPD (Règlement général de protection des données). Dites-vous que c’est aussi un élément de réassurance pour le prospect.

5. Insérez un seul bouton CTA

Votre seul objectif est que votre prospect clique sur le bouton CTA (Call-To-Action) de votre landing page. Ce bouton doit donc inciter à cliquer. Il peut avoir les intitulés suivants :

  • « Je demande un RDV avec un conseiller »
  • « Je veux une démo gratuite du logiciel »
  • « Je télécharge le livre blanc »
  • « Je demande un devis détaillé »
  • Etc.

La forme personnelle (j’achète) est plus implicante, plus incitative qu’un impératif (achetez !) qui est perçu comme un ordre ou un infinitif (acheter) qui est trop neutre. Evitez aussi les intitulés génériques comme « Cliquez ici » ou « En savoir plus » qui ne sont pas suffisamment explicites pour les internautes : que va-t-il se passer s’il clique « ici », mystère !

Autre critère important, le placement. Il est préférable que votre bouton CTA soit placé en haut de votre page, au-dessus de la ligne de flottaison. La ligne de flottaison ou ligne de scroll sur un site internet est une ligne imaginaire en dessous de laquelle le contenu n’apparaît que si l’internaute descend dans la page en scrollant.

6. Ajoutez des éléments de réassurance

N’oubliez pas que vous êtes sur Internet. Partez du principe que les internautes ne vous connaissent pas. Vous allez donc devoir les rassurer, leur démontrer que vous êtes une entreprise sérieuse et fiable, en qui ils peuvent avoir confiance.

Vous allez donc devoir leur prouver votre sérieux en leur montrant trois ou quatre éléments de réassurance :

  • Le nombre de clients
  • Le nombre de produits vendus
  • L’année de création de la société (si vous existez depuis longtemps)
  • L’existence d’un service client disponible au téléphone
  • Le résultat d’un sondage qui démontre que votre produit est apprécié
  • Un élément de différenciation par rapport à vos concurrents
  • Les certifications ou récompenses
  • Etc.

Et si vous pouvez obtenir 2 ou 3 témoignages de clients satisfaits, cela peut faire la différence. Les témoignages ou avis clients rassurent le prospect, surtout s’il y a le nom du client, avec son prénom et sa ville en B2C, avec sa fonction et son entreprise en B2B. Dans ce cas-là, vous devez leur demander l’autorisation d’utiliser leur témoignage pour une publicité.

Une solution plus simple peut être aussi d’afficher juste les logos des entreprises clientes. Astuce graphique : mettez tous les logos en noir et blanc pour les unifier et éviter l’effet arc-en-ciel ou perroquet.

7. Indiquez les coordonnées de votre entreprise

Votre prospect n’a peut-être pas envie de donner ses coordonnées pour x raisons ou d’être rappelé à tout instant. Laissez alors vos coordonnées en fin de landing page afin de lui laisser la possibilité de vous contacter directement.

Pensez à rendre le numéro de téléphone cliquable pour que le prospect n’ait qu’un geste à faire pour vous appeler sur son mobile. Idem pour l’adresse du magasin qui pourra alors s’afficher dans une application comme Google Maps ou Waze pour obtenir un itinéraire.

8. Mettez un visuel sympa en rapport avec votre produit

Ne faites pas de landing page uniquement avec du texte ! Mettez un visuel de qualité grand format et marquant qui va attirer l’attention du prospect.

Préférez une image authentique qui provient de votre entreprise plutôt qu’une photo formatée et impersonnelle issue d’une banque d’image. Là aussi, restez cohérent avec le visuel utilisé dans les publicités que vous avez diffusées sur le Web.

9. Vérifiez que votre landing page est mobile-friendly

Ce critère ne devrait plus être formulé en 2020, et pourtant, on voit encore trop de landing page non adaptée à nos mobiles ! Tout simplement, parce qu’en environnement de travail, les intégrateurs oublient de la tester sur smartphone. Donc pensez à vérifier que votre landing page est bien mobile-friendly. Vérifiez que l’image s’affiche bien, que le bouton CTA reste bien au-dessus de la ligne de scroll, que le numéro de téléphone est cliquable. Le cas échéant, faites les modifications nécessaires.

10. N’indexez pas la page pour Google

Enfin, dernier conseil : publiez la landing page sur votre site pour que l’URL soit bien réassurante avec votre nom de domaine dedans, mais sans que l’arche de votre thème ou template (header, footer et sidebar) ne s’affiche autour. Cela ferait trop de liens parasites à cliquer pour l’internaute !

Pensez aussi à la rendre non indexable par Google. Ajoutez une balise noindex sur la page. Ne la rendez pas accessible par le menu ou par un lien quelque part sur le site. Excluez l’URL du sitemap.xml. Parce qu’elles contiennent volontairement peu de textes, ces landing pages sont de très mauvaise qualité pour le SEO. Il vaut donc mieux ne pas attirer l’attention de Google dessus.

Envie d’aller plus loin dans l’optimisation de vos pages web ? Voici d’autres articles en rapport avec l’optimisation de campagnes publicitaires et la création de page web efficace :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page