3 grands W du Web dessiné sen light painting (source : freeimages)

12 réflexes du rédacteur Web

Quand on rédige et publie un texte sur le web, certains réflexes doit être appliqués. Pour vous aider, Editoile vous propose ce pense-bête, sorte de Vademecum des 12 points clés à vérifier et à adopter. Parce que le métier de rédacteur web demande à la fois de la rigueur mais aussi de l’inventivité !  

Sommaire de l’article 

  1. Rédiger un titre accrocheur pour le Web
  2. Placer les mots-clés principaux
  3. Construire l’article en pyramide inversée
  4. Rédiger des phrases courtes et simples
  5. Eviter le jargon technique
  6. Offrir un contenu original 
  7. Penser multimédia et interactivité
  8. Remplir toujours les balises html
  9. Réécrire l’adresse URL 
  10. Rédiger en dernier la méta-description
  11. Relire son article avant de le publier
  12. Vérifier la qualité de l’article publié en ligne

On n’écrit pas sur le web comme on écrit sur du papier, la problématique est différente. La première impression est essentielle, c’est pourquoi l’ergonomie de votre blog doit être optimisée. Les internautes ont une lecture à l’écran différente de la lecture d’un livre. Une étude faites par Jakob Nielsen, un des fondateurs de l’ergonomie web, a prouvé que les internautes ont tendance à balayer l’écran des yeux. Ils sont attirés par les informations essentielles et les contenus multimédias.

En tant que rédacteur web, votre style d’écriture doit être adapté au web. Il faut donner envie aux internautes de rester, ainsi une touche d’humour ou quelques anecdotes sont les bienvenues.

1. Rédiger un titre accrocheur pour le Web

Le titre est la balise H1 de votre texte qu’il s’agisse d’un article ou d’une fiche produit. Un titre d’article va être lu en dehors de votre site web, le contexte ne sera pas présent d’où l’importance d’un titre efficace. Optez pour un titre court et incitatif, il ne doit pas dépasser les 60 caractères. Pensez à y ajouter un mot-clé ou une expression-clé.

En savoir plus : Comment rédiger un titre d’article web efficace.

2. Placer les mots-clés principaux

Le mot-clé est un mot ou un groupe de mots placé dans un article pour le caractériser et le référencer dans les moteurs de recherche. Le mot-clé ou expression-clé doit au moins apparaître dans le titre de votre article. En SEO (Search Engine Optimization), le mot-clé est une requête recherchée par les lecteurs sur internet.

Il ne faut pas répéter ou multiplier les occurrences du mots-clé dans votre article. Il faut penser à varier en trouvant des synonymes qui répondront à une multitude de requêtes tapées par les internautes sur le web.

3. Construire l’article en pyramide inversée

Le concept de pyramide inversée est connu dans le monde de la rédaction web. Cela consiste à hiérarchiser l’information en suivant le chemin de pensée des internautes.

Le premier paragraphe relate des informations essentielles dont le lecteur a besoin par exemple : de quoi ça parle ? Quel intérêt pour lui ?

Vous répondrez ensuite dans le corps du texte à des questionnements plus précis en argumentant. Les détails accessoires se trouveront dans le dernier paragraphe. Puis les détails accessoires vont se trouver tout à fait à la fin de votre texte. Un peu comme dans une dépêche d’agence de presse.

Pour en savoir plus sur la pyramide inversée, un article est disponible sur le blog.

4. Rédiger des phrases courtes et simples

Vos phrases doivent être rédigées de manière simple et courte. Les internautes sont de plus en plus pressés quand ils lisent sur le web. Aller à l’essentiel pour que le lecteur comprenne rapidement. Pensez à structurer votre texte, une idée par phrase pour que les lecteurs puissent vous suivre.

Editoile vous a aussi rédigé un article sur les 10 conseils pour écrire plus simplement.

5. Eviter le jargon technique

Développer tous les sigles et les acronymes, fuir les slogans creux et les phrases bateau. Soyez clairs, concrets et directs ! Le jargon technique doit être évité car il ne sera pas compris par la plupart des internautes. C’est à vous de donner des explications plus simplifiées. Il faudra rendre votre texte accessible à tous les lecteurs. Si vous tenez aux mots techniques, donnez des définitions et approfondissez pour leur faciliter la compréhension.

6. Offrir un contenu original

Votre contenu doit être de qualité. Pour cela il faut bannir le contenu dupliqué c’est-à-dire le copier-coller d’une page sur une autre page web. On appelle ça aussi le duplicate content. Pour Google, la copie d’un texte est moins bonne que l’originale donc le moteur de recherche risque de ne pas référencer correctement votre article, vous serez dans ce cas pénalisés.

Il existe aussi le duplicate content interne (le même contenu sur plusieurs pages de votre site) qui est plus difficile à éliminer. Dans ce cas là n’indexer pas toutes vos pages, vous éviterez les doublons c’est-à-dire ne classez pas tous ces contenus dans une même catégorie.

7. Penser multimédia et interactivité

Le lecteur est attiré par le visuel, alors donnons-lui ce qui le fait rester ! En ajoutant toujours des liens, des fichiers à télécharger, des images, etc. Préciser toujours le format et le poids des téléchargements (ni trop lourds, ni dans des formats « exotiques »). Les vidéos permettent aussi de dynamiser le texte.

Pensez à remplir l’alternative textuelle pour le référencement naturel.

8. Remplir toujours les balises SEO

La méta-description est une balise qui permet d’inciter le lecteur à cliquer sur votre lien et pas sur un autre. Prenez le réflexe de la remplir afin que votre page web soit indexée et référencée.

Le second réflexe est d’annoncer le contenu d’un paragraphe à l’aide d’une balise h2. La balise H2 ou « Titre 2 » doit être utilisée au minimum deux fois à l’intérieur de votre article. Quoi qu’il en soit les « Hn » ne doivent pas être isolés : si vous n’avez qu’un seul H3 dans ce cas mettez votre sous-titre en gras.

9. Réécrire l’adresse URL

L’adresse URL de votre page web se génère automatiquement, vous pouvez la réécrire si vous le souhaitez mais ce n’est pas indispensable.

10. Rédiger en dernier la méta-description

La méta-description sera repris dans les flux RSS. Elle est à la fois une fonction de « chapô » et de résumé de l’article. Il est conseillé de rédiger la méta-description en dernier pour avoir une vue d’ensemble sur l’article rédigé. Elle doit être incitative, rédiger-là comme une annonce publicitaire (intégrer un CTA « call to action » si nécessaire). La méta-description doit contenir des mots-clés et ne doit pas dépasser 150 signes sinon Google en mâchera une partie.

11. Relire son article avant de le publier

Pensez à faire relire votre article par un rédacteur web avant sa publication. Vous pouvez aussi le relire le lendemain ce qui permet de se détacher et d’avoir un regard nouveau sur son article. La relecture sur papier est très efficace aussi et la technique du « gueuloir » (c’est le fait de lire à haute voix, un texte) l’est aussi.

Pendant votre dernière relecture, passez votre texte au correcteur orthographique pour s’assurer de sa parfaite qualité.

12. Vérifier la qualité de l’article publié en ligne

Posez-vous les bonnes questions par exemple : la mise en page est-elle correcte ? Les liens fonctionnent-ils tous ? Les images ont-elles la bonne taille ? Prenez le temps après la publication de vérifier si les liens fonctionnent et si l’image apparait bien.

Pour les plus avancés, il est important d’avoir un code propre. Vérifiez le contenu du code HTML (c’est un langage informatique qui permet de représenter les pages web) pour enlever toutes les balises inutiles.

Continuez votre lecture avec ces 3 articles similaires sur la rédaction web :

Vous cherchez des rédacteurs web ? Editoile rédigent des textes de qualité optimisés pour le référencement naturel. Demandez votre devis !

2 réflexions sur “12 réflexes du rédacteur Web”

  1. Bonsoir Gabrielle, j’ai lancé mon site avec la plateforme Box e-commerce de La Poste pour des raisons économiques. Si le site fonctionne bien, je le migrerai vers une solution plus adaptée.
    En attendant je n’ai pas saisi comment créer la balise ALT d’une image! Je donne un nom à l’image comprenant l’adresse du site et le nom du produit, mais cela ne suffit pas, n’est-ce pas?

    Bien à vous, j’aime beaucoup ce que vous faites,

    Jean-Philippe

    1. Jean-Philippe, je ne connais pas le CMS de La Poste. Généralement, lorsqu’on charge une image dans une page, un formulaire s’ouvre avec différents champs à remplir. Sur WordPress, il faut remplir le champ « Texte alternatif », sur Drupal « texte de remplacement ». Sinon, affichez le html de la page et codez-la directement alt= »votre description » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page